Tu veux savoir d’où vient la nourriture que tu achètes au magasin ?
Tu fais confiance à l’écriteau ‘purement italien’ ou ‘de la région’ ?
Alors tu as besoin de quelques conseils !

La plupart des noms de lieux et de régions ne sont pas protégés. Le jambon de la Forêt-Noire ne provient pas de la Forêt-Noire. Les conserves de tomates véritablement italiennes proviennent presque toutes de Chine, qui est de loin le plus grand producteur de tomates au monde. La pomme du Tyrol du Sud ne doit pas non plus provenir du Tyrol du Sud, tout comme le kiwi de Corse qui lui ne doit pas être cultivé sur cette île très populaire. Tout cela se passe sous l’appellation ‘indication géographique protégée’ (> label bleu). Pour ce label très connu, il suffit par exemple que l’emballage soit réalisé au moins en partie à l’endroit indiqué…Magnifique, n’est-ce pas ?!

Pour les fruits et légumes transformés, comme les conserves – à quelques exceptions près – il n’est pas nécessaire d’indiquer le pays d’origine. Ce n’est le cas que pour les produits biologiques. Mais là aussi, les producteurs ont trouvé une solution. Ainsi, pour le label bio européen (contrairement à d’autres labels bio comme demeter), la mention ‘agriculture européenne’ ou ‘agriculture non européenne’ suffit. Pas très transparent tout ça…

Mais attention, il existe aussi des appellations d’origine protégées (> label rouge), malheureusement assez peu nombreuses. Tu les trouveras sous ‘appellation d’origine protégée’. Exemples : olives de Nîmes, fromage de montagne de l’Allgäu. Ces produits doivent avoir été produits, fabriqués et transformés dans la région désignée.

OUI, c’est possible!

_
Sources:
European commission
lebensmittelklarheit.de
verbraucherzentrale.de
swr.de
statista.com